Menu

Mise en place d’une résidence alternée faute pour chaque parent de respecter la place de l’autre (CA Paris, 19 janv. 2017, n° 15/14604)

Mise en place d’une résidence alternée faute pour chaque parent de respecter la place de l’autre (CA Paris, 19 janv. 2017, n° 15/14604)

CA Paris, 19 janv. 2017, n° 15/14604 : JurisData n° 2017-000732

Par infirmation du jugement déféré en ce qu'il a maintenu la résidence habituelle de l'enfant, âgé de 11 ans, chez la mère, il y a lieu de mettre en place une résidence alternée. Le psychologue scolaire indique que la priorité de l'enfant est que le conflit entre ses parents cesse, que cessent également les propos dénigrants tenus par sa mère à l'encontre de son père, que cesse tout autant le cloisonnement entre ses deux vies, indiquant à titre d'exemple que sa mère lui interdit tout contact avec son père pendant la semaine, interdiction confirmée par un témoin. Cette frontière instaurée entre les parents est également démontrée par les conclusions de la mère aux termes desquelles celle-ci est dans la plainte de ne pouvoir joindre facilement le père alors qu'elle critique tout autant le fait que celui-ci se rende régulièrement à la sortie des classes, semblant le regretter, alors que cela pourrait être une occasion pour les parents d'échanger dans l'intérêt de leur enfant. Une confusion certaine existe dans l'exercice conjoint de l'autorité parentale qui a pour seul objet le bien être de l'enfant. Dans ce contexte la place de chacun des parents doit être rétablie et préservée. Faute pour le couple d'y parvenir cela passe par l'organisation d'une résidence alternée. Les qualités parentales de l'une et l'autre partie ne sont pas contestées et les conditions matérielles sont réunies.

Publié le 07/03/2017

Commentaires

Soyez le premier à commenter cette publication

Pseudo
Email

L'adresse email n'est pas affichée publiquement, mais permet à l'avocat de vous contacter.

Commentaire
(copiez le numéro situé à gauche dans cette case)
Publier